Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mars 2011 6 26 /03 /mars /2011 12:42

Il sonne joliment ce mot, on pourrait penser qu’il s’agit là d’un jeu de société ou d’une course aboutissant sur un coup de frein brusque, mais que nenni ! Il s’agit là... d’une plante indispensable dans la cuisine indienne.

On en trouve dans les jardins réunionnais - peut-être depuis l'arrivée des engagés icaloupiléndiens après l'abolition de l'esclavage-  : c’est un arbrisseau aux petites feuilles lancéolées d’un vert luisant. Celles-ci dégagent une odeur particulière qui parfume le carry massalé et bien d’autres plats. Cette plante serait originaire d’Asie s’appelle «murraya » et pourrait atteindre 5 mètres.

Kaloupilé le pilonPour l’origine du mot « caloupilé » j’ai eu une réponse assez vraisemblable : il s’agirait de l’association de deux termes « caillou et pilé » car on utilise parfois le pilon au caillou pour écraser la feuille.

 

 

Si on s’appuie sur son origine indienne : « karrivipilai » où karri signifie « plat en sauce » et « ilai » herbe ou feuille, je déduirais que « caloupilé » serait une déformation de cette expression et signifierait alors « feuille pour plat en sauce ».

En étymologie, restons humbles, on sait que les interprétations peuvent être farfelues, mais l’idée d’une « feuille pilée au caillou » et d’une « feuille pour sauce » me semblent dignes d’intérêt, bien que j’aie une préférence pour la première !

Grâce à Valérie qui m’en a offert un plant, je peux désormais cuisiner du cabri massalé comme il se doit !

Cette plante a bien d'autres propriétés que celles d'aromatiser les plats. Voilà un  lien intéressant pour compléter l'information :

http://www.aujardin.info/plantes/murraya-koenigii.php

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans Langue
commenter cet article

commentaires