Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 août 2012 3 08 /08 /août /2012 10:42

Jamais on ne rend trop hommage aux personnes qui travaillent pour leur commune et pour la postérité : cette fois encore, sur le site de l’ancienne sucrerie de la Ravine Glissante, j’ai rencontré des contractuels très occupés.


Debrouissaillage-Ravine-Glissante-2.JPG

Ils avaient pour tâche de débroussailler le terrain. Ils avaient tous obtenu un « contrat aidé » de la municipalité et semblaient heureux de participer à l’entretien de ce site dont la cheminée est classée Monument Historique depuis 2002.

debroussaillage-Ravine-Glissante-4.JPG

 

Ces contrats de six mois renouvelables, mais qui ne vont pas au-delà de 3 ans, leur permettent de se sentir utiles et d’avoir un revenu en travaillant près de chez eux. Très important, le fait de travailler chez soi.  On sera bien obligé un jour de reconsidérer les emplois qui nécessitent les déplacements et favoriser la proximité (cela évite les déplacements qui occasionnent des frais supplémentaires, des bouchons, des problèmes familiaux et du stress…) Autrefois, les patrons d’usines textiles  à Mulhouse et charbonnières  en Lorraine avaient bien compris qu’il fallait garder les ouvriers et les employés près de l’entreprise ;  les   corons et les familistères du Nord aussi étaient implantés non loin du lieu de travail.


Debroussaillage-Ravine-Glissante-2.JPG

Ils se sentaient très impliqués. Ce n'est que lorque le chef d'équipe leur a signifié la pause méridienne qu'ils ont quitté leur activité : l'un a même rapporté un outil, trouvé dans les ruines : un grosse clé rouillée datant des riches heures de la sucrerie.

Ils ont de chance ces hommes de la région de Ste Rose d’avoir obtenu ce contrat, mais à l’échéance de ce dernier… peut-être un travail saisonnier, ailleurs ?


Debroussaillage-Ravine-glissante-3.JPG

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans Des hommes...
commenter cet article

commentaires