Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 octobre 2012 2 16 /10 /octobre /2012 20:57

Avant le coucher du soleil, au Parc des Palmiers, on vit un moment privilégié. Quand le gardien attend de fermer les portes de ce jardin, vers 18h30, de rares promeneurs goûtent encore au bonheur de flâner seuls dans les allées entre les stipes et les palmes qui rougeoient.


P1160808 P1160814

 

L’astre vermillon fait semblant de chuter dans l’océan  et disparaît dans les nuages ou derrière la montagne. Les lataniers rouges paraissent encore plus rouges, la lumière sur le bassin où se reflètent les palmiers semble surnaturelle.


P1160815

 

Dans ce silence, on entend le crissement des pas sur les scories des chemins qui mènent aux kiosques. On peut aussi s’asseoir sur un des nouveaux bancs en bois installés qui paraissent rougeoyer eux aussi et regarder les bandes d’oiseaux blancs en train de nettoyer les branches.


P1160823

 

P1160817 

Le noctambule distrait risque de se laisser enfermer dans cet espace s’il échappe à la vigilance du gardien. Comme on ne se bouscule pas au portillon à cette heure, ce dernier a le loisir de bien repérer les visiteurs pour les prévenir de ses intentions de fermer.

 

Le vendredi, quand des cortèges accompagnent les mariés à la  traditionnelle séance-photo dans ce parc, adieu la quiétude dont il est question ci-dessus. Klaxons et foule assaillent le site. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans Ciel
commenter cet article

commentaires