Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 septembre 2012 6 01 /09 /septembre /2012 20:19

Quand on regarde les cartes IGN de la Réunion, on découvre que l ‘appellation « Chemin Canal » est fréquente. Il n’existe pas un seul chemin canal, mais bien plusieurs. Dès qu’un sentier longe une construction acheminant l’eau, on lui donne ce nom. N’allez pas imaginer des canaux comme ceux que nous rencontrons en métropole : ce ne sont pas des voies d’eau de 15 mètres de large sur lesquelles on pourrait faire naviguer des péniches. Non. Ce sont des caniveaux peu profonds, et d’une largeur très modeste (1 mètre le plus souvent) qui acheminaient autrefois l’eau vers les villes depuis les sources. 

Le premier chemin canal que j’ai vu était celui qui a été construit au Ouaki. Mon fils m’a parlé d’un autre chemin situé en amont de la Ligne des Bambous, en précisant que cette promenade était très prisée par les gens du quartier en quête de calme. 

 

Avec ma voisine, Micheline, j’ai fait voilà une dizaine de jours,  la découverte d’un Chemin situé entre la route montant au Dassy et le chemin Stéphane : 1h aller-retour.

En venant de la Ravine de Cabris, en face du temple indien, un panneau indique « Chemin des acajous ». Nous l’avons emprunté un soir juste avant le coucher du soleil. C’était une balade sympa. 


P1120963


Au départ déjà, une canalisation en béton qui passe au-dessus de nos têtes  nous interpelle. Est-ce le bon chemin ? Nous croisons de cavaliers auxquels nous demandons si nous sommes bien sur le Chemin Canal. Ils acquiescent.


P1120965

Nous poursuivons notre promenade au milieu des champs de cannes, et bientôt derrière une rangée d'arbres, à notre droite, nous distinguons « un canal. »


P1120967

 

Je m’y aventure pour prendre la mesure de ce conduit. Une dame nous racontera plus tard que parfois on envoie de l’eau dans ce canal.


P1120968

 

Bientôt la conduite bétonnée disparaît et ressurgit de l’autre côté de la route, non loin d’une usine hydroélectrique. Bientôt, il n’y aura plus trace du canal.

P1120970 P1120971

P1120972


P1120975P1120973

 

Seules des bornes jaune et blanc signalant la conduite souterraine jalonnent le sentier. Parfois des tas de pneus et des carcasses abandonnées révoltent le promeneur. Le chemin de terre fait bientôt place à une petite route goudronnée où des enfants en toute quiétude peuvent faire du vélo. Nous longeons de jolies propriétés, des gîtes bien situés, au calme, loin de la circulation. Le Chemin Canal débouche sur le Chemin Stéphane (qui fait la jonction entre la Ravine des Cabris et le Tampon). Mais il paraît qu’il se prolonge de l’autre côté de cette départementale. Comme le jour  tombe, nous rebroussons chemin  pour rejoindre notre voiture.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans promenade
commenter cet article

commentaires