Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 août 2012 7 26 /08 /août /2012 17:01

Ce dimanche, je suis retournée au cimetière de St Leu où j’ai rencontré un homme qui habite "aterla », plus précisément à Piton Saint Leu (qu'il prononce Piton St Lé). Il venait se recueillir sur la tombe de ses parents. 

Comme il voyait mon intérêt pour les vieilles tombes enduites de chaux, il a engagé la conversation. Nous avons bien bavardé. Voilà un petit résumé de notre entretien.


Camille Hodji

 

Sa famille

 

HODJI Camille, fils de Joseph Ariste et de Julie née Minatchi  m’a d’abord longuement parlé de son père né en 1927 et décédé en 2010. On voit l’homme en tenue de militaire sur un médaillon incrusté dans le marbre. Camille explique : « Il a fait l’armée à Madagascar, il était agriculteur et possédait 2ha de terre, il était  un bon peu chauffeur, il travaillait aussi au four à chaux de St Leu ainsi qu’à la turbine, à la « sucrerie » précise mon interlocuteur. Sa maman est décédée voilà quelques mois seulement - le 13 mars 2012-  à l’âge de 86 ans.


Camille-Hodji-tombe.JPG

 

Camille ignore l’origine de son nom, et pense que le patronyme « Hodji » a peut être des racines en Mozambique... ( à mon avis, après quelques recherches, j'ai découvert que ce patronyme serait plutôt à rapprocher de "hadji" celui qui a fait le hadj, pélerinage à la Mecque, à creuser... Les Hodji sont cantonnés dans la région de St Leu et St Pierre essentiellement )

 

Qui est Camille HODJI ?

 

Camille HODJI vit encore de la canne, comme nombre de ses concitoyens. Après avoir été engagé quelques années à la SNCF en Ardèche, il est revenu au "péi" et depuis une trentaine d’années est employé par la sucrerie du Gol. Il est conducteur de cachalots, ces énormes camions verts qui emportent des tonnes de cannes de fin juillet à décembre depuis les balances vers les sucreries. Camille explique qu’il est posté (il fait « les trois huit » comme on dirait chez nous en pays minier). Il aime son travail et n’a aucune préférence : peu importe s ‘il est d’astreinte la nuit ou le matin ou l’après midi. Conduire de 22h à 6 heures ne le dérange pas.

Ce sont environ 8 cachalots qui font la navette entre les Casernes (St Pierre) et le Gol ( St Louis) et 5 qui viennent de Grands Bois. Mais la navette Grands Bois- Le Gol  n’a pas lieu pendant le poste de nuit.

Il avoue n’avoir du travail que 5 mois dans l’année (le temps de la coupe) ; il redoute aussi la retraite car il sait que le montant de la pension sera dérisoire.

Une rencontre bien sympathique et une personne très attachante comme le sont les Réunionnais.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans Des hommes...
commenter cet article

commentaires

PRIEM 16/09/2013 09:59


Bonjour,


Je suis responsable qualité au centre courrier de Faulquemont (57380) et nous avons retrouvé dans notre machine de tri des photos et l'article de Camille HODJI une rencontre au cimetière de St
Leu. Aucune enveloppe n'a été retrouvée, ce courrier vous appartient peut-être. Pouvez-vous me donner une adresse de destinaire pour vous les faire parvenir.   CORDIALEMENT