Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 novembre 2010 2 02 /11 /novembre /2010 13:59

 Nous quittons Munnar pour rejoindre Pujarani situé à 40 minutes de notre hôtel. La nuit commence à tomber, notre bus semble connaître tous les lacets de cette route étroite qui grimpe dans la montagne. Nous sommes curieux de savoir à quoi ressemble un spectacle de KATHAKALI.

 

Pour nous familiariser avec cet art keralais, datant du 17e siècle, dont quelques éléments religieux remontent au 2ème  siècle, nous sommes arrivés à la séance de maquillage. Cela fait partie du spectacle. Pendant près d'une heure, on assiste à la lente métamorphose des acteurs, destinés à figurer des héros ou des dieux : les acteurs sont maquillés sur scène. Cette préparation est très codifiée.

 

munnar 11

Munnar 12

 

Au début de la représentation, la salle est plongée dans l'obscurité. Un membre de la troupe allume des flammes., d'abord sur un support en cuivre, puis sur des petits supports alignés le long de la scène. Puis les percussionistes entrent. Leur jeu est tout aussi important que celui des comédiens, car  ils soulignent les gestes des acteurs.

  Un maître dans les coulisses explique au fur et à mesure (en anglais)  toutes les expressions que prendra le comédien : la peur, la colère, la moquerie, la joie… Et l’acteur accentue les mimiques (faciales et gestuelles), accompagné dans son jeu par les percussions.

  Les personnages invitent quelques spectateurs à les rejoindre sur la scène pour mimer des situations improvisées.

 

munnar 17La deuxième partie est celle qui raconte une épopée hindoue (épopée du Ramayana,du Mahabharata ou des Purana )

On joue sur l’opposition  guerre -paix , pauvreté-richesse, vertu-vice...

Mais ce n’est qu’une version abrégée de ce spectacle que nous verrons, traditionnellement les kathakalis  se déroulaient dans les temples de 20h du soir à l’aube.

Les trois percussionnistes continuent à accompagner les acteurs, et le chant raconte l'histoire.

munnar 16

 

munnar 14

 

                                      VIDEO  (extrait de la fin du spectacle)

 

Partager cet article

Repost0

commentaires