Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 avril 2013 4 18 /04 /avril /2013 11:43

Rien à voir avec un titre de manuel d’Allemand, ni un message pour dire à ma ti famille de métropole que tout va bien. C’est le titre que « cristof dènmont », - c’est bien ainsi que l’artiste orthographie son nom,- a donné à l’exposition qui se tient actuellement sans la salle Rita et Charles Beaudemoulin, derrière le marché couvert du Tampon.

Des vidéos en plan fixe réalisées lors de son séjour outre-Rhin, à Leipizig et Berlin justifient cette appellation : un mur gris devant lequel passent des voitures, un landau couvert d’un voile qui flotte au vent dans un marché aux puces et devant lequel passent des chalands… 

 

Mais sans la présence et les explications de l’artiste, on ne comprend pas le message qu’il voulait véhiculer avec ses peintures colorées, statiques…  

 

alles klar 01  alles klar 03

alles klar 02

Dans le dépliant de l’exposition, l’artiste explique qu’il veut « combiner les vocabulaires de l’imagerie contemporaine, les mythes de l’histoire de l’art, les clichés liés à l’exotisme et les petits événements de la vie de tous les jours… » et il ajoute : « Je veux une peinture festive, effrontée, expérimentale ! » Alles klar pour lui, mais pas pour moi.

Avec mon esprit cartésien, j’ai du mal à entrer dans cet univers, mais  j’ai réussi à apprécier ses « cartes mentales », ces grands tableaux noirs remplis de flèches qui établissent des correspondances  ingénieuses, relations qui définissent bien notre société de consommation et de loisirs.

 

alles klar 04

Si je suis dépassée par l’art de Cristof Dènmont, il paraît que les enfants le comprennent bien et qu’il réussit à faire parler leur imagination devant ses réalisations. Tant mieux !

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans manifestation
commenter cet article

commentaires