Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 novembre 2010 3 17 /11 /novembre /2010 11:09

Le retour (2e partie)

 

Puis c’est  le retour au bercail, toujours à pied. En chemin des francisceas, ces arbustes aux fleurs mauves et blanches (mauves quand elles naissent, blanches quand elles vieillissent) Je fais humer leur parfum à Carmen et Sylvie.

Une liane de philodendrons grimpe là ;  son fruit, porte le nom de « fruit délicieux » sur l’île. On l’appellerait aussi ici le « délice de mamzelle » allez savoir pourquoi...

Nous nous interrogeons aussi sur la nature d’une plante ressemblant à de la menthe. Un homme nous explique qu’il s’agit du « petit baume », une plante qu’on met dans le bain pour se relaxer.

 

                     Entre Deux (9)    Entre Deux (10)

                               les fruits du philodendron                       le petit baume

 

A notre gauche, bientôt l’arrêt Car Jaunes de la ligne 37 qui vient de St Pierre. Et juste à côté le petit parking avant la descente vers le Lit de la Rivière.

  entre deux 11

 Sur le chemin du retour, nous faisons deux rencontres que je souhaitais depuis fort longtemps.

D’abord, notre route a croisé celle d’un petit animal. Une boule de poils avait la tête enfouie sous des feuilles mortes, je me suis dit : « c’est un tangue » et Carmen de murmurer  « Mais ça ressemble à un rat ! »

 

Entre Deux

 

Je prends mon temps et attends qu’il pointe mieux sa petite tête pour le photographier. Il ressemble à un hérisson, mais ses poils ne sont pas piquants, et son museau est très fin et allongé. J’espère qu’il aura une longue vie, car ici sur l’île on fait la chasse à ces animaux qui ne sont absolument pas nuisibles – bien au contraire, car  ils sont insectivores- , et les chiens les pistent très vite. C’est le sport national ! Mais c’est très réglementé.

Après avoir traversé le Pont des Lianes, nous revoilà dans les zones « habitées » et je rencontre à l’entrée de sa propriété le maître des lieux, Jean Yves Fontaine, qui dit avoir grandi ici. Il élève des coqs, de poules, plante ses légumes et descend ce dont il a besoin à dos d’homme, pas d’hélicoptère comme à Mafate … Quelle santé !

 

Entre Deux (2)

Il fait très chaud dans la montée. Et là, à la fin de la rando,  une pluie providentielle tombe. Personne ne cherche à éviter les gouttes, qui nous font le plus grand bien.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Chantal Haudrechy 19/11/2010 11:04



C'est vrai qu'il est mignon ce tangue, mais dommage que les tangues à la Réunion soient porteurs de la leptospirose ! Plus si mignon que ça, tout compte fait.