Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 décembre 2015 7 27 /12 /décembre /2015 21:29

Quelques jours déjà avant Noël, des pétards isolés éclatent aux quatre coins de l’île… On s’entraîne- comme s’il fallait s’entraîner !-

Parfois cela tape sur les nerfs surtout quand on revient du travail et qu’on aimerait dormir ou quand on est concentré sur une tâche et que le bruit claque à deux pas.

Le soir du 24 décembre, dans la plupart des cases, c’est re-belote et là ça gagne en intensité. On dirait des feux nourris de mitraillettes. Sur une radio de l’île on conseille même de mettre son chien à l’abri et de lui diffuser de la musique apaisante, style « radio nostalgie ».Il n’est pas rare de voir des chiens complètement égarés, apeurés qui sautent des clôtures pour échapper au bruit.

" Dans une église où se tenait la messe de minuit, l'office a été interrompu par ces rafales", raconte Tine.

Chanter "Douce nuit, sainte nuit" semble incongru dans ce contexte ! Le message de paix des chrétiens est en décalage avec ce qu'il est convenu d'appeler "une nouvelle tradition"

On se dit que c’est bel et bien fini quand le 25 décembre on a fini de balayer la cour et que tous les débris des explosifs sont ramassés. Que nenni, dans certains coins, ça recommence le lendemain du réveillon..

Et à l'instant où je rédige ces lignes - il est 21h25 au Dassy, nous sommes le 27 décembre - on entend encore des explosions de pétards… Ca ne finira donc jamais ! Ne peut-on pas manifester sa joie de manière moins virulente ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans tradition
commenter cet article

commentaires