Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 décembre 2015 1 14 /12 /décembre /2015 15:38
Bavardages avec Dominique, pêcheur de "zourites".

Je descends ce matin du Piton Grand Anse, où j’avais glané quelques feuilles sèches de vacoa que j’allais couper en lanières… Je m'apprête à m'installer près de la piscine naturelle de "Grand Anse" quand je vois sur la plage un homme en train de couper des lanières.

Je lui demande naïvement s ‘il compte faire une tente (un panier) avec ce vacoa… Dans ma précipitation, je n’avais pas vu qu’il avait une sacoche pleine de poissons et de « zourites » (pieuvres) à côté de lui.

En fait, il était en train de couper la feuille de vacoa pour y enfiler ses zourites. Je me suis assise à côté de lui dans l’herbe à l’ombre des pandanus pour observer son manège. Il m’a fait remarquer qu’à la base de la tête, les pieuvres avaient un petit passant, qu’on aurait cru fait exprès pour laisser passer cette lanière.

Avec application, ce pêcheur de Petite Ile, faisait un chapelet de six pieuvres. Il enfilait le petit cordon végétal, faisait un nœud, prenait une deuxième pieuvre et ainsi de suite

Il m'a confié qu’il pêchait dans les rochers avec un ustensile : un manche prolongé d’une tige en fer recourbée. Parfois il fait du « cari zourite » mais le plus souvent il destine le produit de sa pêche à la vente, aux restaurateurs...

Nous avons aussi parlé « arbre », et mon interlocuteur m’a appris que ce qu’on appelle à la Réunion « lilas », c’est le « margosier ».

Il s’est gentiment prêté à une séance « photos » et je lui ai promis de lui apporter les portraits que j’ai tirés de lui et de sa pêche.

Etonnée, je me suis demandée si cette pêche était légale. Je craignais de mettre sur mon blog un article qui soit préjudiciable à ce charmant "boug". Après vérification, je suis rassurée.

Comme cette pêche n’a pas lieu dans le périmètre protégé de la Réserve Marine située plus au Nord, Dominique est dans son bon droit. Ouf !

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacqueline Dallem - dans océan
commenter cet article

commentaires